fêtes traditionnelles en espagne

allemand liste mots de liaison Femme horrifiéeBen comment dire, cela ne va pas être le top.

sara scapol lafarge 2015 n’a pas été l’année du blog rapport à la mort de papa, 2016 ne fera guère mieux… Pourtant je voudrais TELLEMENT pouvoir me consacrer à vous…. Et donc à moi également, mais je suis d’un égoïsme monstrueux.

  • En gros maman s’est fracturé l’humérus droit, mais cela vous le savez, ce qui lui a immobilisé son bras moteur pour au moins trois semaines. Priez avec moi, mes frères et mes soeurs, et si j’avais un marteau, que le 22 décembre prochain on puisse lui annoncer une consolidation certaine, à rééduquer avec modération (avec elle on ne le répètera jamais assez).
  • Donc j’ai fait garde malade, avec fracture le 2, déménagement le 5 et signature de la vente le 7. Si l’arlésienne n’existait pas, je pense que je l’aurais inventée…
  • J’étais en effet totalement épuisée de supporter et d’aider maman nuit et jour. Ma soeur qui bosse, ELLE, a fait tout ce qu’elle a pu pour me ménager des heures de sommeil.
  • Et puis lundi, on était quel jour du mois de décembre lundi ? Maman s’est totalement écroulée de souffrance rapport à sa sciatique, et il m’a fallu appeler le SAMU et passer avec elle 6 heures aux urgences.
  • Après des débats pas possibles avec le médecin qui la voyait LUI, Très BIEN, rentrer chez elle (qui est devenu mon chez moi contre mon plein gré), il a (le médecin) décidé de la garder car même l’emmener pisser ce n’était pas possible.  J’avais en effet, suggéré, de ma voix la plus sirupeuse possible qu’IL l’accompagne lui-même aux chiottes. Il n’a pas apprécié, mais bon il n’a pas eu le choix. Je suis très désagréable quand il le faut… Continuer la lectureplafonnement fip ir de « Des nouvelles du front (X sur X) »

chef eduardo jacinto

centre sjt villiers le bel fouillis-copierLe travail qui se voit le moins dans un déménagement, c’est le tri préliminaire. Dès que la promesse de vente avait été signée (9 juillet), j’avais commencé à secouer un peu maman : « il faudrait commencer à trier ».

écoutez espace fm en direct « Oh me répondait-elle du ton de la personne prise par erreur dans une rafle, qui a tous ses bons papiers et ne se sent donc pas concernée, NOUS AVONS BIEN LE TEMPS ».

surface a prendre en compte loi pinel Et c’est donc là que j’ai commencé à me boutiquer avec ma mère, quasiment tous les jours, en dehors de tout le monde.

brahms rhapsodie pour contralto op 53 (Tout un monde qui s’imagine d’ailleurs qu’entre elle et moi c’est forcément idyllique… Que je sois claire : j’adore ma mère, mais pas plus que je n’adorais mon père)

hemorrhagic liver abscess Continuer la lecturebureau lancel 1960 de « Le ravage du « j’entasse » : suite… (je ne numérote plus…) »

hotspots orange comment ça marché

playtime paris 2018 Pôle emploiCe 26 mars promettait d’être une belle journée.

multilateration en aviation civile La veille, j’avais fini de trier des papiers importants (reste à acheter de quoi les ranger convenablement) et j’avais en tête d’aller à la SS (la Sécu !), puis dans la foulée, à Pôle emploi situé à 5 minutes maxi à pied, pour y remettre un dossier dont le contenu n’est pas le problème.

arreter voice over Je m’étais réveillée fraiche et dispose, ce qui est assez rare, mes papiers étaient bien comme il faut dans leurs deux chemises respectives, et j’ai trouvé de bon augure de trouver une place sans souci, juste devant la SS, en n’ayant eu aucun feu rouge en cours de route.

veilleuse tortue aquatique video J’ai pu noter au passage d’ailleurs, qu’à la ville de Rambouillet, ils sont bien des rats à ne plus préciser la plage horaire au cours de laquelle on paye son stationnement, car estimant mon absence à 1 H environ, j’ai payé pour 1 H à 11 H 25, pour me retrouver avec un ticket valable jusqu’à 14 H 24 (j’ai perdu 1 Euro).

vittorio grigolo rigoletto A la SS tout s’est bien déroulé, je suis repartie avec les trois attestations dont j’avais besoin, après une attente brève (5 minutes), et me voici partie d’un bon pas, vers Pôle emploi.

portail akeo accueil De loin je vois un panneau « agence fermée » et je me dis que c’était trop beau, que c’est ballot, parce qu’il va me falloir revenir, ou payer un timbre conséquent. Puis en m’approchant, je constate qu’en fait l’agence à déménagé.

maladie de fabrique utrecht Ce qui est l’ancienne agence était à 4 minutes à pied de la gare. Il avait été question de la déplacer dans la zone industrielle de Carrefour, mais cette zone avait été rejetée, car se trouvant trop loin de la gare pour les personnes venant à pied, et jugée trop excentrée.

journée center parcs trois foret Et la dernière fois que je m’y étais rendue, il n’y avait aucune affiche précisant que les locaux allaient changer de place (ils ont dû faire cela de nuit, un WE…)

girl wolf skin minecraft Je regarde le plan habituel « vous êtes là » (c’est bon, je sais où je suis), accompagné d’un « la nouvelle agence est là » avec un itinéraire pour s’y rendre.

merguez maison sans boyau Connaissant Rambouillet quasiment comme ma poche, j’ai du mal à situer l’endroit pourtant. C’est visiblement une nouvelle ZI que je ne fréquente pas, mais je note en gros l’itinéraire à suivre, sur le petit carnet qui ne me quitte jamais.

paris oh la la pics Je retourne à ma voiture (j’ai toujours perdu 1 Euro) et je commence l’itinéraire.

mariée fleurs oranger En route, quelque chose m’échappe : je ne suis pas dans le bon secteur, les noms de rues ne correspondent pas, et je fais comme à l’ordinaire, je m’arrête pour demander mon chemin. En l’occurrence je dérange un charmant garagiste qui sait lui, où se trouve la nouvelle agence Pôle emploi, car on le lui demande miroir mon beau miroir 3 fois par jour depuis le 31 janvier au moins !!!

référence citée en objet Je trouve donc la bonne route, pour faire quasiment le tour de la ville. En m’arrêtant pour demander une deuxième fois, je tourne la tête vers la gauche et victoire : j’y suis. Je reconnais le logo, parce qu’à l’entrée de ce qui est une impasse pleine d’entreprises multiples, est fléché « arca swiss f line maison de l’emploi londres auberge de jeunesse des jeunes et de la culture« . A quand un « atelier de l’emploi » ?

le porte bonheur streaming Trouver une place est coton : la nouvelle agence jouxte la CNAV (comme cela vous pouvez passez directement de « demandeur d’emploi » à « retraité » sans avoir à remonter dans votre voiture), et je me gare l’air innocent devant un centre de contrôle technique à qui je demande les tarifs, avant de me rendre l’air de rien dans la nouvelle agence.

infirmiere americaine 1940 Où règne un désordre assez indescriptible. Il est 12 H 20 (tout de même, il m’a fallu 3/4 d’heure pour trouver les lieux du crime).

  • Il y a le type qui était convoqué à 10 H 30, qui venait à pied de la gare, s’est rendu à l’ancienne agence, pour suivre scrupuleusement l’itinéraire et qui a les pieds en sang, mais pas les cordes vocales. Heureusement un garagiste obligeant l’a pris en pitié pour le véhiculer (sans doute mon pote m’indiquant la bonne direction).
  • Il y a la dame qui était convoquée aussi à 10 H 30, qui a marché une heure avant de se résoudre à appeler un taxi (qui ne savait pas non plus où se trouvait la nouvelle agence), et est-ce qu’on va lui rembourser la course ?
  • Il y a le malheureux qui venait pour s’inscrire, a loupé aussi son RV, et est-ce qu’il va perdre des jours précieux ?
  • Plus tous ceux qui à pied, à cheval et en voiture, ont tourné en rond, se sont égarés, et s’inquiètent de savoir si le fait d’avoir loupé leur RV va entraîner leur radiation.

cris adultes et enfants en crèche Les seuls sereins sont votre sorcière dont la colère se calme, et une dame qui comme moi, passait juste pour déposer un dossier (contre accusé réception) et me confesse qu’à elle aussi, il lui a fallu 3/4 d’heure en voiture, alors qu’elle est née à Rambouillet, pour s’égarer partout avant de trouver, et que c’est un scandale.

comédiens de théâtre français Nous papotons un peu sur tout ce qui a changé depuis 1974, nous sommes bien peu de choses ma bonne dame 🙂

eaux minérales riches en magnésium Le personnel fait face avec le sourire. J’admire, car je sais quelle tâche difficile est la leur…

  • Personne ne sera radié.
  • Même ceux qui auront renoncé, faisant sauter le standard (qui est donc en panne 6 H par jour, 5 jours par semaine)
  • La mairie n’a toujours pas mis en place dès la gare, un fléchage minimum, et ce, alors qu’ils sont là depuis fin janvier…
  • Et ils n’ont pas le droit, eux, de s’occuper de ce fléchage…
  • Ils en sont les premiers navrés.
  • Surtout ceux qui viennent en train et se tapent désormais au mieux 35 minutes de marche à pied à l’aller ET au retour.
  • D’ailleurs il y en a deux qui ont dérapé sur une plaque de verglas lors de la dernière glaciation, et se sont cassé une jambe car l’itinéraire n’est jamais salé (c’est trop reculé, ça ne l’a jamais été, je connaissais bien ce secteur avant l’apparition de la grande ZI, depuis j’ai perdu un petit ami de vue)…
  • Non on ne peut pas mettre la nouvelle adresse sur les convocations : les employés transmettent leur planning à la Défense, et le reste est édité et envoyé de là-bas automatiquement.
  • Ils se demandent d’ailleurs si la Défense est au courant du fait qu’ils ont déménagé…
  • Et gnagnagna…

cahiers des charges algerie Soulagement de la réceptionniste quand je lui donne mon dossier sans faire de commentaires : les autres s’en sont chargés direct viandes pamiers et elle va le faire aussi. Elle me précise donc que c’est comme cela tous les jours… Qu’ils ne savent pas pourquoi ils ont déménagé puisque les locaux ne sont même pas plus grands, avec une zone d’accueil très inconfortable, que là-haut ON se fout de leurs problèmes, etc… A son aigreur, je me doute qu’elle doit être de ceux qui viennent de la gare et subissent 1 H de plus à passer loin de leurs foyers… Moi aussi je l’aurais mauvaise.

mad max ps4 test Elle vérifie que tout est en ordre, me donne une décharge, et je repars, outrée.

zéro des cartes De qui se moque-t-on ? Les choses ne sont pas assez difficiles comme cela ? Il faut en rajouter ? Sans pouvoir prévenir du déménagement ? Sans pouvoir afficher un plan qui se tient, au lieu de la grande courbe en lieu et place de la ligne droite qu’il faudrait mettre ? Et quand je dis grande courbe, je parle de 6 kilomètres à faire au lieu de 2.

international law commission Quand je suis rentrée chez moi, assez contente tout de même d’avoir réglé ces fichues histoires de fichus papiers, je me suis précipitée sur le net pour constater que :

jeff hübner chicago Même sur les pages jaunes, blanches, ou sur l’accueil du site, l’adresse du Pôle emploi de Rambouillet est toujours à l’ancienne place. Au 5 février je pourrais comprendre, au 26 mars j’ai plus de mal…

chanson bisou turc Sans doute parce que le cas où quelqu’un se dirait soudainement « tiens, je vais vérifier avant de partir, s’ils n’ont pas déménagé… » n’est même pas envisageable… D’ailleurs cela ne m’est jamais venu à l’idée…

tigre en voie de disparition Mais il y a le cas aussi de celui ou celle qui vient pour la première fois. Pas envisageable non plus, le nombre de sans emploi n’augmentant sans doute pas…

vibration levier de vitesse cx5 Il est à noter que depuis la première fois où j’ai été dans l’obligation de m’inscrire à ce qui ne s’appelait pas encore « Pôle emploi », en 1981, les locaux ont déjà déménagé 4 fois avant celle-ci. Saufs qu’ils restaient à proximité de leur ancien emplacement, avec d’affichées, des données nettement plus claires.

banh bao farine de riz La vie n’est qu’un long calvaire…

ryback wwe mp3 download (PS : j’ai préféré rester polie et donc ne pas vous dire le fond de ma pensée concernant la technocratie…)

soupe celeri carotte

lampe ondine fayral Changement_de_disposition_10153858Cette femme déballe avec amour de la vaisselle après un déménagement. Un déménagement vaut 1 incendie parait-il sur l’échelle du stress. J’en suis à 13, cela explique mon état et le fait que je sois irrécupérable.

couleur dominante carte grise Nonobstant cette introduction, il ne sera pas question de déménagement. C’est comme ça, je suis chez moi, je fais ce que je veux et je raconte n’importe quoi si l’envie m’en prend en me répétant en plus car qui dit vacances dit rééditions…

agoris 5680n date de sortie En fait je voudrais parler de cette tendance qu’ont certaines personnes à changer régulièrement la disposition de leur appartement ou maison. Mes parents étaient atteints tous les deux de ce syndrôme et j’ai passé mon enfance et ma folle jeunesse à voir le salon filer dans l’ancien coin salle à manger et vice versa (ils avaient ce que l’on appelle « séjour double »). A chaque changement c’était « mieux comme ça », même si le comme ça avait eu cours l’année précédente…

corneille tu merites mieux Maintenant ils sont coincés. Dans leur première maison et l’actuelle, cheminée trône. Qui dit cheminée dit salon forcément, donc ils ne déménagent plus les meubles tous les quatre matins en ayant l’impression d’avoir changé de domicile. Cela ne semble pas leur manquer, preuve qu’ils ont ce qu’ils voulaient…

admirable designraphael pachiaudi J’ai bien sûr hérité de ce double gène, et j’aime bien changer la disposition de mon appartement de temps à autre, quand je ne suis pas atteinte de flemingite aigue… 

prix renaudot histoire Les changements de disposition sont my series list une tare familiale dont l’oncle Jules fit les frais avec la tante Alphonsine que vous découvrez, c’est comme ça, j’ai une grande famille, chacun vient à son tour. Là c’est côté Mrs Bibelot, famille légèrement plus originale que celle de Jean Poirotte (oh combien !). C’est plutôt marrant d’avoir des ancêtres originaux, et ça permet d’avoir des excuses…  Là c’est l’oncle Jules le héros, et je pense que de l’au-delà, il en sera ravi.

maladie stephane vidal La tante Alphonsine rêvait de voyager, mais avant la grande guerre on restait chez soi, à moins d’être dépensier, héritier d’une fortune familiale, ou Hercule Poirot en partance pour le Nil. Elle se contentait donc de changer régulièrement la disposition de sa demeure, sans en avertir l’oncle Jules partit travailler dès l’aurore. Ce dernier ayant lui des goûts casaniers, supportait bon gré mal gré les changements réguliers que lui infligeait son épouse. Il savait que s’il manifestait un quelconque désaccord, il lui faudrait voyager pour de bon et cette simple idée le faisait frissoner d’horreur (je crois que sa pire expédition a été le Touquet en 1955). Il n’empêche que…

barre alu en u A l’issue d’un congrès syndical qui s’était tenu dans la région de Sauternes, l’oncle Jules rentra chez lui assez tard dans la nuit, l’esprit tout embrumé carole laure et lewis furey et leurs enfants de sauternes des graves préoccupations de la journée. Il retrouva la maison avec difficultés tellement il était soucieux. De plus Alphonsine et lui n’habitaient cette nouvelle maison que depuis environ 6 semaines, et il lui arrivait encore de se rendre à son ancien domicile, 3 rues plus loin, par automatisme. Ce soir là il savait jamais entre amis film qui il était et lynda torrent download où il était les réunions syndicalesavianca com colombia es le sauterne, lui ayant laissé toute sa tête, ou presque.

whose anglais facile Il finit par trouver la porte, et au bout d’un certain temps, la serrure. Tâtonnant le long du couloir, il avança vers l’endroit où normalement sa bicyclette devait reposer le long du mur. C’était un cycliste chevronné et le vélo se devait de reposer dans la maison et non pas dans le garage inexistant d’ailleurs, à l’époque. S’il trouvait la bicyclette il était sauvé : la porte de la cuisine s’ouvrait juste en face. Son idée était d’aller prendre un verre d’eau pour se purifier l’âme. Ayant compté ses pas, il lança la main en avant, pour toucher le guidon du vélo. Un miaulement furieux lui répondit et plusieurs centaines d’aiguilles lui labourèrent les mains. « assistance telephonique citroen CHAT ! » se dit aussitôt l’oncle Jules non sans justesse. Normalement, le panier du chat était au fond du couloir dans un recoin à côté de l’escalier de la cave. Il avait trop avancé et dévié d’un quart de tour vers l’est retired ips officers tamilnadu c’était évident.

gilet de sauvetage yak kallista Il pivota sur ses talons et toucha de sa joue droite un objet cylindrique, lisse et froid. Toujours lucide, il palpa l’objet. Cela ressemblait à un tuyau de poêle. Or le seul poêle de la maison du style qu’il reconnaissait était celui de la chambre d’amis, à l’étage… Il n’avait monté aucun escalier, il en était incapable…

comment recupere mail supprime sur yahoo L’oncle Jules sentit sa raison vaciller. Aucun bruit : le chat avait dû se rendormir. Epuisé, l’esprit contrarié, il s’appuya au mur et une porte céda sous son poids. Au grincement diabolique, il reconnu la porte de son bureau. Dans son bureau il trouverait aisément le bouton électrique salvateur + ses cigarettes. Une petite clope ne pouvait pas lui faire de mal. Il avança dans le noir. Rien d’hostile ne lui barra la route. Son bras toucha doucement le coin de la cheminée et il se sentit sauvé. Prenant appui sur la cheminée il plongea la main à l’endroit exact où il savait trouver son paquet de cigarettes.

gourin fc archives photos Enveloppée soudain d’un fluide glacial, sa main venait de saisir une sorte de monstre gluant et froid qui se débattait avec d’électriques soubresauts. Terrorisé, l’oncle Jules fit un bond en arrière et passant au travers murs et cloisons (dans ses souvenirs embrumés par la réunion syndicale), alla s’affaler dans la rue devant le pas de la porte.

aspartame et maux de ventre Bien évidemment le pauvre homme ignorait totalement que la tante Alphonsine avait acheté le jour même un bocal de poissons rouges pour décorer la cheminée de son bureau, qu’elle avait déménagé le poste de radio dans la bibliothèque, entreposé son vélo dans une chambre, déménagé le panier du chat, et que ses cigarettes reposaient au fond d’un tiroir du secrétaire, lui-même déménagé dans la chambre d’amis qu’elle avait inversée avec la leur.

possible balanced strings Ne s’en tenant pas à cela, elle avait donc également déménagé leur chambre dans l’autre un peu plus grande, en récupérant l’armoire du salon au passage pour ranger ses culottes, avec l’aide d’une voisine avisée. Elle avait inversé le salon et récupéré une vieille commode du grenier pour faire joli dans le nouveau salon.

assisted banking india L’oncle Jules, persuadé malgré le suicide altruiste durkheim sauternes congrès qu’il était bien à la bonne adresse, rentra à nouveau chez lui pour se prendre un coup de poêle à frire sur la tête. La tante Alphonsine avait très nettement entendu un cambrioleur se glisser chez eux et l’attendait avec son arme favorite.

elle mcpherson friends Le seul avantage du coup de site axa france parapluie poêle, fut que l’oncle Jules était excusé par avance d’avoir mal à la tête le lendemain matin.

porte denia avec imposte Quand je vous le dis que la vie n’est qu’un long calvaire…

assistante sage femme

whisky jack daniel 160 Et c’était grandiose mes amis, je ne vous dis que ça, parce que j’y suis allée EN VOITURE. Comme on m’a fait remarque que je m’étais portée absente blog le 26 février, vous aurez droit à deux épisodes deux jours de suite, et z’avez intérêt à les lire…

fiches dragons maternelle Je m’étais promis avec solennité en juillet dernier, de ne jamais remettre une roue dans Paris, à moins de faire partie des VIP qui aiment conduire et ont le droit de se faire ouvrir la route par 4 motards.

gagner mémoire vive J’avais fait une entorse à ma règle pour le 12 octobre dernier, car mes parents et moi-même étions invités pour les 24 ans de Delphine, à aller bruncher. Mon père connaît plutôt bien Paris, et donc, je me sentais rassurée par sa présence. J’avais tort, il connaît bien Paris, sauf les alentours de Nation et manque de pot, c’est justement là que nous allions…

vaisselle gien ancienne Moralité : périf sud bouché par le dernier jour du salon de l’automobile, pour nous paumer enfin à Nation, et arrivée après téléguidage au téléphone portable à 14 H 30. Quelle honte pour mes parents et moi d’arriver aussi tard !

illustration de chaines youtube minecraft Nous étions rentrés en 3/4 d’heure.

stade clermontois rugby Donc là, je me suis dit que j’allais profiter de mes congés forcés pour aller passer un moment à Paris. J’en ai en effet marre d’essayer de m’inscrire sur le site « pôle emploi » pour lire que le serveur est saturé, ou de faire 1, 2, 3 sur le serveur téléphonique du même pour revenir à la case départ, ou m’entendre dire que mon temps d’attente est estimé à 72 minutes (et le pouce). Moralité, ça va qu’en théorie je suis en congés payés, mais je n’ai toujours pas pu me réinscrire à ce qu’on appelle comme on veut, mais qui pour moi reste les Assedics, poil au flic (oui, je sais, c’est nul). Ne me reste qu’à me déplacer avec un munster, pour faire le siège quand on va me répondre « il faut téléphoner pour prendre RV » ou bien « inscrivez-vous sur le site ».

tan tan au maroc BREF ! Delphine m’a coupé l’herbe sous le pied, en me demandant si cela ne me dirait pas d’aller passer une journée à Paris. Ben si, justement. Par journée, n’entendez pas que je me pointe gare Montparnasse à 9 H du mat pleine de frissons, d’ailleurs je ne sais pas si ma progéniture apprécierait (rapport au jour où Pulchérie n’était pas prête à 13 H…).

deces scotty moore Nous nous sommes entendues sur une journée où Pulchérie serait aussi disponible et croyez-moi, oubliez les intermédiaires : pour déclencher les guerres intra familiales, les malentendus et l’incompréhension, c’est l’idéal. Si ces 3 objectifs vous rebutent, réglez les choses vous-même au prix de 32 coups de téléphone et 72 mails, mais ça finira par être au point (un jour).

producteur frero delavega Et puis Delphine attendait depuis un petit moment le jour où je pourrais :

  • Emprunter la voiture de mon père
  • Accepter de mener cette voiture à Paris. Pas pour le plaisir de promener la voiture, mais c’est un break, et c’est dans cette seule voiture que peut tenir le canapé qu’elle avait acheté lors de ses débuts parisiens, et qui n’allait pas dans sa chambre de bonne, qui donc, a été rapatrié dans le grenier de mes parents, où il dormait depuis environ 5 ans.

odile schmitt voie éva longoria C’était dans l’air depuis un moment, gendre n°1 et 2 devant théoriquement devant mon peu d’enthousiasme, se charger du canapé. En effet, à la première demande, c’était verglas et compagnie, merci bien.

candidose digestive traitement Donc, il a été convenu que Delphine arriverait le mercredi 25 février au soir, que nous allions descendre le canapé dîner accord mets et vins avec grâce du grenier de mes parents, le mettre dans le break, et partir en chantant le lendemain matin, pour livrer le canapé chez elle, et retrouver Pulchérie pour un déjeuner commun et un petit après midi toutes les 3.

projet royal enfield Ca c’est le scénario Disney, sans la malédiction du facteur maudit… Et si vous ne savez pas ce qu’est la malédiction du facteur maudit, vous n’avez plus qu’à tout lire (et là c’est la malédiction de la sorcière maudite, gniark gniark)

colissimo perdu indemnisation

captain swing comic Dans la série quiproquos et compagnie, l’emménagement de Delphine a été une occasion de vérifier une fois de plus que l’absence de dialogue peut parfois être fatale.

financiers au citron vert et saumon fumé Déjà l’appartement des amoureux n’étant disponible qu’à partir du 10, une relation prêtait le sien entre le 30 juin et le 10 juillet (sans pouvoir faire garde meuble, d’où les allers et retours dans les Yvelines). Finalement moyennant finances pendant qu’on peut exploiter… 100 euros par semaine c’était donné pour une daube glauque sans grand confort, dans une sale rue bien sombre, et rien à redire… Pour Delphine cela restera une relation, vraiment lointaine, une relation quoi…

jouet henry calimonstre Seul jour d’emménagement possible : le lundi 14 juillet. Delphine vendant des glaces dans le Marais n’a pour jours de congés que le lundi et le mardi. Gendre n° 1 était disponible le 14 (férié) fort heureusement, car Delphine et gendre n° 2 l’ont constaté : pour un déménagement les rangs des amis se restreignent considérablement (même quand ce n’est pas férié ou juste un 30 juin où ils se sont coltinés 7 étages toute la matinée). Reste la famille.

deng xiaoping 1989 Nous n’avons pas su tout de suite si Gendre n° 1 serait disponible pour cet emménagement. J’avais donc réquisitionné ma mère. Mauvaise idée : elle bosser a londres me suivant au volant du break, moi miroir de poche luxe forcément paumée, nous aurions pu mettre environ 4 heures pour arriver et encore, j’étais optimiste, car Nation, je sais où c’est en métro, mais en voiture que nenni. La bonne nouvelle était que les Champs n’étaient pas dans le périphérique de l’intrigue du jour, mais c’était la seule.

discours jospin retrait vie politique texte Gendre n° 1 et Gendre n° 2 se sont arrangés, les deux soeurs aussi, tout ceci séparément d’où quiproquos, mécontentements, incompréhensions, et j’en passe (avec moi au milieu récoltant les appels de bilan…). Finalement Gendre n° 1 a été OK pour le lundi 14 juillet. Il devait conduire le break et moi le suivre au volant de ma toute bête voiture, en ayant rabattu les sièges arrières pour faire le plein. Il souhaitait partir de bonne heure, et j’ai caché ma joie de devoir me lever à 7 H un 14 juillet, même si je ne travaille pas.

roms pokemon pour vba Nous étions convenus de charger les voitures la veille au soir, pour juste avoir à partir à 8 H au plus tard.

parlons anglais version 10 J’ai découvert avec horreur, que le concepteur de ma voiture était un tordu. Rabattre les sièges arrières c’est simple normalement : pas sur cette voiture là. Mode d’emploi en main, je me suis torturé les méninges pendant que tout le monde faisait la sieste, et puis finalement j’ai pu crier victoire en découvrant le bouton transformer iban en rib caché qui permettait de décoincer une barre vicieuse qui semblait vouloir rester bien en place. Je me suis juste vrillée une vertèbre pour trouver le bouton, il n’y avait que moindre mal (pour les autres).

images bonne journée Puis il a fallu déterminer comment répartir le chargement entre les deux véhicules. Ayant vu le break chargé deux fois j’avais ma petite idée, et il s’est avéré que pour Gendre n° 1 et moi, nickelodeon junior en direct gratuit des années à jouer au tétris sur une game boy n’avaient pas été des années perdues, même si la dernière couette est rentrée sauvagement et précipitamment avant fermeture du coffre. Le dimanche soir, les deux voitures étaient chargées, et je me préparais au pire à l’idée de suivre l’autre voiture le lendemain. J’avais à la fois tort et raison.

café effet temps Gendre n° 1 est comme moi : il est toujours à l’heure. En plus, moi le suivant, il ferait le maximum, tout son possible, pour que je ne le perde pas de vue (quel délicieux garçon !). Nous sommes donc partis à l’heure prévue avec une marge de 10 secondes environ, le maximum supportable pour lui et moi. Comme il respecte les limitations de vitesse en plus d’être à l’heure, je n’avais pas besoin de scruter mon indicateur à moi, juste à le suivre. Cela roulait bien, c’était divin. Il m’avait tout de même expliqué comment faire après avoir pris le périf sud (que je déteste), mais je préférais ne pas le perdre de vue.

chance lotterie green card par pays J’ai un défaut horrible : je respecte les distances de sécurité. Dans une zone à 130, je laissais donc la distance s’agrandir entre mon guide et moi. Et qu’est-ce qu’il se passe quand vous respectez les distances de sécurité ? Hein ? J’attends… Et bien il y a liaison wifi avec imprimante toujours un abruti qui vient se coller devant vous alors qu’il a toute la route. A l’arrivée juste avant le périf, il y avait swiss visa for indians cinq connards qui s’étaient infiltrés entre mon sauveur et moi, on se demande pourquoi, puisque c’était plus que fluide.

blair ssc admit card 2014 Gendre n° 1a donc rusé et ralentit bien en-dessous de la vitesse limite pour que tout le monde le double, sauf moi bien sûr, et nous sommes arrivés comme une fleur, à 8 H 45, au bon endroit. à 9 H 30 tout était torché car nous n’avions pu stationner qu’à des endroits strictement interdits et pas envie de nous y attarder.

marmotte mont dauphin Je repartais avec Delphine qui voulait voir sa maman et la famille, et naturellement en repartant, je me suis trompée en prenant le périf extérieur au lieu du périf intérieur (ou l’inverse, faut qu’ils changent le nom du périf à un moment donné, c’est plus fort qu’eux). Je m’en suis fort heureusement aperçue tout de suite (vu le nom des portes qui ne correspondaient pas à mon aller) même si nous parlottions un peu et j’ai refais un tour à Nation comme je le pouvais, pour prendre la bonne direction. J’en ai profité au passage pour non admirer les alentours et critiquer les concepteurs d’immeubles dans les grandes villes, car j’attaquais ma période « tout m’énerve, je critique tout ».

chanson ordinaire celine dion Malgré les méchants présages « à Paris un 14 juillet, vous n’êtes pas prêts d’être rentrés, on vous gardera du poulet… » à 10 H 30 j’étais heureuse d’être de retour dans ma campagne.

road tax online payment Parce que même si tout avait été comme sur des roulettes, je ne ferais pas cela tous les jours…

sydney olympic football club

escalier hélicoïdal béton Delphine m’avait assuré que je pouvais me garer dans la cours de l’immeuble. Sauf que je n’étais pas au volant de ma voiture, mais d’un break que je conduis une fois tous les 4 ans et dont les mesures ne sont pas exactement dans ma tête. Et que la manoeuvre me semblait légère pour passer le portail fort étroit et le couloir qui suivait, et me retrouver coincée dedans vu les voitures mal garées devant le dit portail.

menu lancement rapide Ma fille crispée, insistant, et moi négative définitivement. J’avais pu me garer sur un emplacement « privé » que je pouvais donc occuper à condition de rester à proximité du véhicule pour le dégager le cas échéant. Mais Delphine était toujours crispée, parce que j’étais en retard. Mère en retard, liaison dans le tiroir, c’est bien connu…

contre amiral turc Je me suis déplacée pour voir ce qu’il fallait charger et j’ai tout de suite vu que tout ne tiendrait jamais dans le break. J’ai déjà déménagé 13 fois, j’ai l’oeil. Là, Delphine m’a précisé de la boucler, et que comment que tu me parle ma chérie ? qu’elle était assez stressée comme ça, alors qu’en fait j’avais en tête déjà qu’il faudrait faire un deuxième aller et retour et m’en réjouissais correspondance aiguille a tricoter et crochet très secrètement à l’avance. Dans ces cas là, charger au maximum, et se tirer rapidement pour pouvoir revenir le plus vite possible. Quant on n’a pas le choix, autant prendre l’option la plus rapide, et c’est l’âge qui vous apprend cela.

bravo pour le clown edith piaf Mais l’emplacement du véhicule la crucifiait et elle insistait pour que j’aille coincer le break de papa dont l’attestation d’assurance était obsolète, dans le portail de la fichue entrée de sa fichue cour. Fort heureusement, des voisins compatissants lui ont refilé un chariot roulant et le chargement a pu commencer.

combien de jetons donner au poker Je vous passe les détails, c’était assez folklorique. Et puis Delphine tout à coup a réalisé qu’effectivement tout ne tiendrait pas dans le coffre aux sièges rabattus, et qu’il fallait donc charger la place passager. Gendre n° 2 prendrait le train pour m’aider au déchargement. C’est là que j’ai dit qu’il fallait revenir, et encore, je n’avais pas vu tout ce qu’il restait, non encore dans la cour. Donc inutile que je voyage seule et lui aussi, d’autant que pour le retour, lui qui connaissait bien le quartier pourrait peut-être trouver tout de suite le boulevard Henri IV…

savage j m evolution oxford Ma fille s’est décrispée. Tout irait bien, tout serait déménagé le bon jour, et s’il fallait faire un autre voyage, puisque j’étais d’accord pour le faire… En fait elle ne savait pas que je serais disponible pour un deuxième voyage, mes journées étant tellement occupées…

shaper relax 3000 decathlon Nous voici donc partis avec gendre n° 2. Nettement plus sympa de voyager avec quelqu’un à qui causer, qui aime bien la musique que l’on écoute. Et puis ils m’avaient trouvé un itinéraire de retour nettement plus simple. A gauche, encore à gauche, tout droit et là : place de la concorde. Là je suis quasi chez moi. J’ai pu remonter les champs en pestant contre les parisiens et en zigzagant comme eux, et en avant pour la province.

amoureux k jacques Le seul hic, c’est que nous avions pu fermer le coffre de justesse, et qu’une lumière restait allumée sur le tableau de bord. Je compte sur vous pour ne pas le dire à mon père, mais en fait, le coffre était mal fermé à cause du chargement, même s’il semblait réellement bloqué. Je roulais donc doucement, avec une vision du coffre s’ouvrant sur le périf, et les affaires de Delphine se répandant sur la chaussée, créant un accident gigantesque avec plein de morts et une attestation d’assurance toujours non valide. Ne jamais dramatiser surtout. Nous sommes arrivés à bon port pour tout décharger et repartir en réfléchissant bien à l’itinéraire cette fois. Le coffre fermait normalement, tout allait bien.

tapis armée suisse Exit la porte de Passy, je suis sortie porte Dauphine, j’ai enquillé l’avenue Foch comme je sais si bien le faire, puis les champs, pour, après la place de la concorde, me retrouver sur les mêmes quais que le matin. Bien la peine de m’être fait suer à passer place de l’Alma et j’en passe. Evidemment, nous étions alertés gendre n° 2 et moi sur la nécessité de prendre le boulevard Henri IV que nous avons loupé. Pour finalement nous y retrouver tout à fait par hasard (l’entrée doit être dans une autre dimension). Gendre n° 2 avait reconnu un trajet qu’il faisait EN BUS. Sauf qu’à un moment donné, seuls les bus avaient le droit de passer et que je n’ai pas osé en suivre un en faisant celle qui n’avait pas vu le panneau « interdit aux voitures ». Nous avons un peu tourné et puis tout à coup il a pu voir, parce qu’il ne surveillait pas un scooter à l’oeil vicieux, que nous étions dans le fameux boulevard, et nous sommes arrivés rue des Tournelles comme une fleur, pour trouver Delphine détendue, qui avait d’ailleurs fait les soldes et portait une fort jolie marinière que je lui piquerais bien.

peindre ses toilettes Retour chez mes parents à 18 H, avec les embouteillages de rigueur, déchargement de la voiture, plans pour le vrai emménagement. Il faudra absolument 2 voitures (donc si possible gendre n° 1 pour en conduire une, il connaît Paris comme la garde robe de Pulchérie), dont le break, et bien étudier l’entassement du « presque rien » de Delphine, dont une TV, un four, un futon, une imprimante, un ordi, de la vaisselle, du linge de maison, une tonne de livres on dirait sa mère, le reste (dont la garde robe et les papiers) bref, gros objet haisnes pas grand chose (9 m2 finalement c’est grand quand il faut les déménager).

cloud veut utiliser le trousseau Nous n’avions rien mangé de la journée tellement nous avions tout fait vite, et mes parents après nous l’avoir proposé, ont vu disparaître le reste de paëlla du dimanche. Ceci sur fond de questions sur le prochain grand jour : la sortie garde meuble et l’autre départ sur Paris…

référence et jante 205 rallye Serait-ce encore une journée qui compte ?

marie reine floristan

séparation assurance habitation Au départ c’était sympa, cela roulait bien, et puis j’écoutais de la musique. Dans ma voiture je n’ai pas d’auto radio ou autre, donc je cogite ou je m’ennuie. Je profitais donc de la musique en me disant « pour l’instant ça va ». Oui jusqu’à l’entrée sur le périf nord cela ne pouvait qu’aller, je connaissais par coeur.

coopère produits coiffeur professionnel A la sortie Porte de Passy les choses se sont gâtées car je n’étais jamais passée par ce coin là. Je reluquais donc mon itinéraire que je m’étais recopié en le schématisant, et je conduisais, un oeil sur la route, un oeil sur l’itinéraire, un pied sur le frein, l’autre sur l’embrayage et le troisième je ne sais trop où d’ailleurs. Mais tout allait bien, d’un troisième oeil je visualisais le nom des rues et j’avais tout bon.

le tuc immo Puis j’ai attaqué les quais la mort dans l’âme, comme c’était écrit toujours sur l’itinéraire, avec en tête que quai Henri IV il me fallait prendre à gauche le boulevard Henri IV puis la rue Lesdiguières (comme dans Angélique, donc je me souvenais), puis la rue des Tournelles dans le prolongement. C’était tout simple et pour un peu je me serais esclaffée.

modèle location meublée Il y a eu un loupé quelque part, peut-être au moment où un 4×4 m’a bouché la vue sur la gauche (un 75 bien sûr, qui voyait bien que je cherchais et qui donc m’a klaxonnée en doublant), car tout à coup j’avais deux options : Bercy ou Nancy, Paris Nord, etc. J’ai compris que j’étais mal embarquée et faire demi tour sur les quais vous me direz comment faire tant qu’il n’y a pas de pont ou de feux qui le permettent. Je savais qu’une fois emmanchée dans la direction opposée, il me restait à chercher la direction « Bastille » et qu’au pire, Delphine viendrait m’y chercher. Sauf que piétonne dans Paris, elle ne connait pas les sens interdits.

javelot de foudre trempé J’ai suivi la direction Bercy la mort dans l’âme en attendant une occasion de changer de cap. Normalement j’aurais dû arriver rue des Tournelles et Delphine, bien réglée sur l’exactitude de sa mère, a commencé à s’inquiéter et mon téléphone portable a sonné. Hors je ne décroche JAMAIS quand je conduis. Il y avait beaucoup de flics et je n’ai pas imaginé une seule minute que des poids lourds envisageaient une opération escargot et je me suis arrêtée avec les warnings de papa en route, la larme à l’oeil, pour expliquer à un pandore très sympathique que j’étais perdue et que plus jamais, je ne remettrais mes roues à Paris.

tracey neuls chaussures soldes Je lui ai fait peine et il m’a montré le feu rouge à 5 mètres, qui me permettait de faire demi tour. Il m’a conseillé de prendre direction Bastille et après enquête n’a pas su me dire où se trouvait le boulevard Henri IV.

ecole jacob livry gargan Me voici donc ayant fait demi tour, guettant la direction « Bastille » (arrêtez de ricaner, c’est insupportable !), mon portable sonnant à nouveau, musique coupée pour mieux me concentrer. J’ai pris à droite au bon moment et j’ai fait trois fois le tour de la place de la Bastille en cherchant un endroit où me garer pour appeler au secours.

tromper imprimante hp C’est là que deux contractuelles sont apparues, pour moi comme des anges sauveurs : ELLES devaient savoir où était le boulevard Henri IV. Effectivement. J’y étais. Elles ont compris à ma tronche que je ne me fichais pas du tout d’elles, confirmé de continuer tout droit en respectant les feux rouges, et j’ai pu appeler enfin Delphine pour lui dire que j’étais devant la banque Truc du début de la rue des Tournelles.

options fiat 500 Sauf que j’étais garée à un endroit stratégique, idéal pour faire un casse. C’est ce que m’a expliqué un flic également sympa finalement qui venait de me demander les papiers afférents à la conduite du véhicule, pendant que son copain avait la main sur une arme à feu, alors que je venais de raccrocher mon téléphone portable. Il paraît que j’étais idéalement placée pour récupérer des complices surgissant de la banque avec plein de sous dans un sac de voyage (mon rêve, le sac de voyage plein de billets…). Pur hasard bien sûr (enfin en ce qui me concerne, et si j’avais un casse à faire je ne le ferais certainement pas à Paris) et je pense que mon histoire de boulevard Henri IV et la suite les a vraiment déridés et que c’est pour cela qu’ils n’ont pas vu, ou fait semblant de ne pas voir que l’attestation d’assurance de papa datait de 2 ans (la bonne est toujours dans son enveloppe, dans le tiroir de gauche du bureau, maman la mettra dans la voiture quand elle y pensera, en 2009).

tunnel sous la manche wikipedia Enfin, me voici devant le bon numéro de la rue des Tournelles. Gendre n° 2 m’attends, il m’a ouvert le portail, je n’ai qu’à rentrer dans la cour…

catherine opus dei

surface queguiner lannion Il y a des jours qui comptent dans notre vie. Des dates qui marquent, dont on se souvient. Le 30 juin 2008 sera du nombre des jours marquants, pour moi tout au moins. Je me permettrai donc de rappeler à Delphine qu’elle a quitté la rue des Tournelles, Paris 3ème, le lundi 30 juin 2008, quand la naissance de ses enfants et autres joyeusetés lui auront fait perdre de vue ce jour mémorable (pour moi).

nourriture caneton de barbarie Donc tout a commencé avec une question toute bête : si j’étais disponible, pourrais-je éventuellement « s’il te plaît ma petite maman » (sans hypocrisie, je suis une toujours hyper petite maman) aider Delphine à déménager ? A savoir prendre une voiture, au hasard le break de mon père, venir avec la voiture tant qu’à faire, qui serait chargée par Delphine et ses aides, dont gendre n° 2, emporter le contenu de la voiture à la nouvelle adresse pour déchargement ?

création pyramide des ages J’ai dit « oui » bien sûr, sous condition de ne pas avoir retrouvé de travail, ce que tout le monde comprenait.

preuve droit français scan électronique Hors, il faut que vous sachiez que la simple idée de prendre ma voiture pour aller à Paris et y circuler, me réjouit tout autant que celle d’avoir un furoncle me poussant au coin du nez. Faire chez moi/les Saintes Maries de la mer ne me pose aucun problème, aller à Paris si.

béatrice borromeo instagram Je déteste rouler dans Paris, qui est une ville pleine de parisiens qui traversent n’importent comment, de parisiens qui roulent sans mettre leur clignotant et trop vite, de parisiens qui se garent n’importe où, de parisiens qui ne maîtrisent ni vélo ni scooters, de parisiens impatients qui ne comprennent pas que vous cherchiez votre chemin, parce qu’eux, savent où ils sont. Bref, à Paris il y a trop de parisiens, et quand on s’y perd et qu’on demande son chemin à un péquin à portée de voix, c’est un anglais qui ne pas comprendre et lui of course cherche le Notre Dame de la Paris please. Ces gens qui se perdent, c’est crispant.

localiser filtre a air c8 diesel Donc Delphine m’avait assuré que le break de Jean Poirotte était suffisant. J’ai eu des doutes, même si sa chambre de bonne faisait 9 m2, mais je n’ai rien dit parce que je la sentais crispée. En effet, le programme avait changé entre la demande et la réalisation du projet : il fallait aller chercher ses affaires et les stocker une quinzaine avant le véritable emménagement, l’appartement de rêve trouvé n’étant disponible que le 10 juillet.

aller juventus monaco de la ligue de champion Devant ma mine consternée, mes parents m’ont rappelé qu’ils avaient de la place et ils ont eu tort : j’ai sauté sur l’occasion en leur disant merci d’avoir vidé une des cabanes de la cour pour la rendre disponible. Mon père qui connaît très bien Paris en voiture ne m’a par contre pas du tout proposé ses services, malgré mes allusions qu’un enfant de 6 mois aurait parfaitement pu comprendre. A moi donc de prendre son volant le 30 juin dans un premier temps, pour aller chercher les affaires.

electric burner stove Si je déteste aller à Paris en voiture, outre les parisiens, c’est que c’est une ville où je me perds. J’y connais plein de quartiers très bien pour y avoir travaillé ou habité (eh oui, 6 mois), mais je ne sais pas les relier entre eux. Je ne sais jamais si je vais vers l’est ou l’ouest, le nord ou le sud, et le premier qui me parle du soleil s’en prend une. Où est la Seine ? je n’en sais jamais rien, il paraît qu’elle fait des méandres. Quand je sais où elle est c’est que je suis sur les quais, donc, déjà perdue. Bref dans Paris je suis paumée. La seule chose que je sais faire c’est d’aller de chez moi aux champs Elysées sans hésitation aucune, après, c’est tout juste si je situe la rue de Rivoli par rapport à l’arc de triomphe, c’est vous dire mon niveau de néantitude.

salle nio louchart ronchin C’était donc bien parti pour ma bonne humeur, d’autant que planchant sur Internet le meilleur itinéraire possible, j’ai eu droit à 3 itinéraires totalement différents, mais tous très compliqués. J’avais le choix entre entrer dans Paris par l’Est, l’Ouest, le Sud. Par le sud j’avais déjà donné, arrivant à Montparnasse avec 1 H 30 de retard après avoir suivi une benne à ordures pendant un temps infini, j’ai donc choisi l’ouest parce que l’itinéraire comportait moins de lignes…

art clay japon Et me voici partie, au volant du break de Jean Poirotte, à 10 H du matin, pour retrouver Delphine pour 11 H 30…

la bibliothèque rose et verte Bien évidemment, itinéraire à portée de main, ainsi que portable chargé, bouteille d’eau et trousse de survie.

vacances fevrier alsace Tout de même…